Nos candidats AU CONSEIL MUNICIPAL
nos candidats AU CONSEIL BOURGEOiSIAL
nos candidats AU CONSEIL général et au poste de vice-juge
notre candidat au
poste de vice-juge
Luis NEVES

Des idées,
des questions,
des suggestions?

Contactez-nous

Des idées,
des questions,
des suggestions?

Contactez-nous
Les candidats du PLR Sion s’engagent pour le vivre-ensemble et la qualité de vie dans tous les quartiers et villages de Sion.

Notre programme

population & logement

  1. Anticiper la croissance démographique
  2. Simplifier les procédures administratives
  3. Favoriser la mixité sociale dans les immeubles de logements
  4. Valoriser le vivre-ensemble, manifestations annuelles inter-quartiers
  5. Pérenniser l’attractivité de la « Place du Village » par quartier

POPULATION & LOGEMENT

Avec une augmentation de la population de 20% en 10 ans, pour arriver aujourd’hui à plus de 36'000 habitants, Sion fait face à des défis urbanistiques de taille qu’il convient d’accompagner.  A l’horizon 2050, Sion comptera env. 45'000 hab.

Face à ce constat inéluctable, il est nécessaire d’agir sur l’urbanisation au sens le plus large du terme, urbanisation sociale, urbanisation architecturale, urbanisation climatique, urbanisation de la mobilité, … Plutôt que d’étendre le bâti, le PLR souhaite repenser la ville en mettant à profit les espaces déjà urbanisés un environnement apaisé et renaturé.

Pour répondre au mieux aux défis futurs, le PLR soulève plusieurs pistes de réflexions :

  • Densification : avant d’étendre les zones à bâtir, il faut d’abord et impérativement valoriser l’existant. Comme par exemple le projet Ronquoz 21, qui permettra à terme de loger près de 5'000 personnes dans des espaces mixtes (logements et places de travail, mobilité douce, espaces verts)
  • Dans l’hypothèse de modifications des usages commerciaux, voire industriels, faciliter les réaffectations en logements
  • Favoriser la mixité sociale (familles, revenus modestes, etc.) en soutenant les coopératives de logements par le biais de rabais sur la rente en droit de superficie (pour les terrains communaux). L’objectif est de viser une mixité générationnelle par le développement de structures juridiques adaptées (fondations ou autres)
  • Prévoir dans le RCC (règlement des constructions) en cours de révision, une augmentation de la densité, voire des hauteurs d’immeubles sous certaines conditions, mais uniquement pour la mise à disposition de logements plus grands, de logements à loyers modérés
  • Décider et engager de suite, les révisons nécessaires et utiles à simplifier les procédures administratives d’autorisation, notamment par la digitalisation des processus, mais aussi par la fixation de délais. Voire compléter le cahier des charges du secrétaire municipal comme conciliateur auprès des chefs-cheffes de service pour les dossiers privés importants
  • Intervenir dans le cadre de l’association des villes valaisannes, pour demander au Conseil d’Etat d’abroger pour la construction, le recours au CE (gain de 2 ans de procédure), discussion en cours au Grand Conseil, moment historique pour aboutir à cette révision tant attendue

SOUTENIR LA DIVERSITE CULTURELLE

Parallèlement à l’augmentation démographique, de plus en plus de nationalités sont présentes à Sion. Si la Ville peut être fière de cette diversité culturelle, l’intégration pour le bien-vivre ensemble est essentielle. Pour garantir cet esprit de cohésion, nous avons besoin de communautés tolérantes, intégrées et solidaires. Le groupe PLR soutient les aides ciblées et souhaite éviter une politique d’arrosoir. La qualité de vie passe par une saine distribution des aides financières et par l’instauration de moyens et de mesures adaptés pour Toutes et Tous. Cette contribution doit être offerte pour que les personnes en difficultés retrouvent du travail, participent à la vie de leur quartier et puissent vivre dignement.

Pour avoir une bonne représentativité de la population sédunoise, le PLR lancera lors de sa campagne électorale 2024 plusieurs candidats d’horizons différents (âges, sexes, domaines d’intérêt, origines). Le groupe PLR peut ainsi se targuer de viser la qualité du vivre-ensemble, en incluant concrètement dans sa campagne cette diversité qui façonne la ville de Sion d’aujourd’hui et de demain. Les candidats de deuxième ou de troisième génération qui se lancent sur la liste libérale-radicale souhaitent remercier leur commune d’accueil en s’investissant politiquement.

FAVORISER LE VIVRE-ENSEMBLE INTER-GENERATIONNEL

Les jeunes, les familles et les seniors doivent pouvoir coexister de manière sereine, et en complémentarité. Le PLR s’engage beaucoup en faveur des aînés et de la jeunesse. Le groupe a notamment demandé à la Ville d’étudier la possibilité d’offrir les transports en commun pour les tranches d’âges de moins de 25 ans et de plus de 65 ans. Malheureusement, ces postulats n’ont pas pu être mis en œuvre pour le moment pour des raisons diverses. D’autre part, il soutient fermement le développement de structures d’accueil pour les enfants (crèches, UAPE).

Le PLR soutient la présence d’initiatives dans les quartiers, et les associations de quartiers, encourage aussi la politique suggérée du côté de la gauche pour les aînés, et souhaite voir davantage d’espaces culturels et récréatifs pour les jeunes, subsidiairement également par quartier. Le fait d’aller à la rencontre des citoyens permet d’écouter les besoins de la population dans la spécificité de leur quartier respectif. Le développement des maisons de quartiers s’inscrit dans cette perspective.  

Resserrer les liens au sein des quartiers et entre les quartiers est un atout pour le mieux vivre-ensemble. Dans ce contexte le PLR proposera à la Ville d’inciter financièrement l’organisation annuelle de joutes sportives et culturelles inter-quartiers. Des équipes seraient formées par quartier et disputeraient une journée ou un week-end de compétitions ou de représentations ludiques. Chaque année, un comité par quartier serait ainsi créé pour organiser cette manifestation et penser à diverses activités. Cela veut signifie une organisation par quartier, une fois chaque 7 ans à 10 ans. Commencer, c’est déjà démontrer que l’impossible et possible.

infrastructure & sécurité

  1. Maintenir, améliorer et compléter les infrastructures
  2. Soutenir les actions en faveur de la jeunesse
  3. Créer une académie sportive mutualisée
  4. Encourager les mesures de renforcement de la sécurité publique

Maintenir, améliorer et compléter les infrastructures

Les activités sportives, culturelles, artistiques et ludiques sont essentielles au le bien-être de la personne, subsidiairement au mieux vivre-ensemble. Le PLR encourage l’amélioration des infrastructures existantes, ou la création de nouvelles, si le besoin est démontré. En effet, il est prouvé que de bonnes infrastructures favorisent la pratique des activités concernées, cela pour tous les âges et pour tous les niveaux, élites ou populaires.  Des infrastructures de qualité augmentent le nombre d’adhérents auprès des différents clubs ou associations de la ville. Le PLR invite à la mutualisation des organisations de clubs, voire encouragerait financièrement les actions allant dans ce sens. Le PLR est très reconnaissant envers tous les comités de clubs qui se dévouent sans limite dans le maintien et le développement de leur activité favorite. Avec une telle conviction, le groupe PLR a soutenu et soutient plusieurs projets et réflexions :    

  • La rénovation de la piscine de la Blancherie, travaux échelonnés sur plusieurs années, cela pour optimaliser l’utilisation de ce lieu mythique pour les Sédunoises et les Sédunois
  • L’aménagement d’un terrain synthétique à l’Ancien Stand pour mieux répondre aux demandes croissantes d’utilisation
  • La mise à disposition annuelle des salles de gymnastique qui garantit aux clubs sportifs et aux associations des espaces pour la pratique de leurs activités
  • La construction du Street Workout sur le site de l’Ancien Stand ouvert à tous, sportifs accomplis ou personnes à mobilité réduite
  • Le déplacement du Skate Plaza et son réaménagement
  • Le déplacement du RLC dans sa nouvelle structure
  • La mise sur pied du Pôle Musique
  • La construction de la nouvelle salle de congrès et de concerts « Noda » au cœur du site Cour de Gare
  • Les réflexions sur l’avenir du stade de Tourbillon et sur la construction de nouveaux terrains d’entraînements, ainsi que le développement d’une académie pour la relève footballistique du Valais, au lieu-dit la Garenne

Soutenir les actions en faveur de la jeunesse

Le RLC, par son rôle d’animation socio-culturelle et d’éducation de rue, offre aux enfants et aux jeunes de notre cité la possibilité de créer des liens sociaux en s’impliquant dans des projets variés, en participant aux actions de prévention dans des domaines multiples (respect des gens et des choses, harcèlement, addictions…), mais également de proposer aux jeunes en difficultés et à leur famille un suivi de qualité, en collaboration avec les différentes institutions.

Le PLR soutient les activités menées par l’Observatoire de la jeunesse de Sion qui regroupe des institutions et associations en lien direct avec notre jeunesse. Cette Observatoire permet de cibler les problématiques propres à cette population, de travailler en réseau et de mettre en place des actions concrètes.

Le PLR s’engage pour la reconnaissance et le développement des associations de quartiers et de villages. Ces associations sont essentiellement au développement du mieux vivre-ensemble. Pour exemple, l’action Hors Murs du RLC donne la possibilité aux citoyens de présenter un projet en lien avec leur lieu de vie et leur quartier, qui favorise les liens intergénérationnels et interculturels. Les personnes peuvent prendre contact directement sur le lien suivant: www.rlcsion.ch/jeunes

Créer une académie sportive mutualisée

Les récentes discussions autour du stade de football du FC Sion ont passablement agité les esprits. Aujourd’hui, le club est promu en Super League après une superbe saison et beaucoup d’émotions. Rénovation des infrastructures actuelles ou construction d’un nouveau stade, nous demandons aux autorités de réfléchir raisonnablement à l’avenir du football professionnel, mais également de s’engager plus fortement pour le football des jeunes. Pour la question du stade de Tourbillon, il serait opportun que les autorités communales abordent sa problématique aussi à travers le prisme de la région, voire du canton, ce stade étant, dans les faits, une infrastructure cantonale.

Pour le groupe PLR, il est essentiel d’avoir une académie sportive forte et un emplacement adapté pour les entraînements des équipes d’élite. Le FC Sion fait vibrer notre canton, il met des étoiles dans les yeux de nos enfants et doit ainsi perdurer dans sa mission d’école de vie. Toutefois, d’autres pratiques sportives pourraient être intégrées dans la réflexion d’une Académie sportive. En effet, actuellement, plusieurs sportifs valaisans dévoilent de bonnes compétences et de bonnes performances dans divers sports. Par exemple, il serait sans aucun doute très performant de mutualiser la partie condition physique dans le projet de cette académie.

Encourager les mesures de renforcement de la sécurité publique

Le déplacement du poste de la Police municipale à la Gare de Sion contribue à diminuer le sentiment d’insécurité exprimé par certains citoyens. Les policiers de proximité qui parcourent la ville à pied, les patrouilles de police, les formations dispensées aux enfants en âge de scolarité sont autant de services à disposition des habitants. Le PLR encourage les actions menées par la Ville afin de la rendre attractive, diversifiée et sûre.

La réorganisation du service des ambulances et des pompiers vise une meilleure efficience dans les interventions. Le PLR encourage les mesures prises pour renforcer la rapidité et l’efficacité des actions menées sur le terrain, notamment avec la police régionale (PRVC).

Entreprises

  1. Soutenir les activités économiques et proposer des pistes innovantes
  2. Être à l’écoute des entreprises
  3. Soutenir un aéroport redimensionné

Soutenir les activités économiques et proposer des pistes innovantes

A Sion, tous les secteurs d’activité ne connaissent pas la même évolution. Certaines entreprises peuvent bien se développer, alors que d’autres ont tendance à fermer, notamment dans les secteurs de la restauration, de la boulangerie, de la vente, etc. Des commerçants se plaignent parfois de l’accès au centre-ville. Le PLR Sion désire apporter sa pierre à l’édifice en soutenant les entreprises locales, poumons de l’économie et créatrices d’emplois. Les habitudes liées à la consommation ont énormément évolué, particulièrement depuis 2020. Certaines mesures et actions peuvent être soutenues pour contrer cette tendance :

  • Mettre en place des campagnes de sensibilisation pour encourager les habitants à acheter, encore plus local. Cela peut inclure des événements, des réductions spéciales ou des programmes de fidélité.
  • Promouvoir plus fortement l’association Sion commerces et services et leur application digitale proposant des bons. Le détail de l’offre se trouve sur le lien : www.scs-sion.ch/commerces-de-sion
  • Proposer des formations à coût réduit pour accompagner les entrepreneurs à développer leurs compétences en gestion, marketing, numérique, etc.
  • Organiser des ateliers sur le e-commerce et le marketing digital pour aider les entrepreneurs à s’adapter aux nouvelles tendances. Cela pour encourager les commerçants à développer leur présence en ligne, les promotions sur les réseaux sociaux, …
  • Établir des partenariats entre les établissements d’enseignement et les entreprises locales. Les étudiants pourraient alors réaliser des projets concrets pour les commerçants, tout en acquérant de l’expérience.
  • Favoriser les stages et les emplois étudiants au sein des commerces locaux.
  • Simplifier les procédures administratives et réduire les réglementations excessives pour laisser survivre les entreprises et les commerçants.
  • Lancer un concours de vitrines pour les commerçants (thème de vitrine en fonction des saisons, possibilité de voter pour les habitants via l’application de la ville).

Être à l’écoute des entreprises

L’économie a besoin des entrepreneurs et le PLR Sion souhaite soutenir les projets et être à l’écoute des attentes et des besoins de ceux-ci. Le développement des PME sédunoises doit être soutenu par le politique, en tenant compte des contraintes territoriales et règlementaires. L’attrait de la Ville de Sion est indéniable, des conditions-cadres doivent cependant être améliorées pour éviter une délocalisation des entreprises sur d’autres communes. Le Canton, la Confédération et la Ville de Sion ont investi près de 400 millions dans la formation et l’innovation afin de permettre aux entreprises de développer leurs projets. Les domaines de l’énergie, de l’environnement et de la santé sont prioritaires. Il est crucial aujourd’hui de capitaliser sur tous ces investissements en écoutant les acteurs économiques. A terme, par exemple, près de 5'000 personnes travailleront, étudieront et feront de la recherche sur le campus de la Gare pour construire ensemble le Valais de demain.

Soutenir un aéroport redimensionné

L’aéroport de Sion arrive aujourd’hui à un point de basculement. Faut-il, le laisser tomber ou proposer un projet pour demain ? Notre groupe estime que cette infrastructure doit être redimensionnée et le PLR se positionne sur son maintien pour les raisons suivantes :

  • D’abord parce que l’armée suisse n’entend sans doute pas lâcher cet aéroport de substitution inscrit dans sa planification stratégique pour son aviation militaire.
  • L’aviation est en train d’évoluer considérablement. Des moteurs électriques voient le jour et permettront de réduire l’empreinte carbone et les nuisances sonores. Cette innovation permettra de répondre aux exigences de l’avenir.
  • Sion est la capitale du Valais, notre canton est reconnu comme très touristique. Nous souhaitons offrir des conditions pour attirer les touristes à Sion et dans nos vallées, que ce soit par le train ou par les airs, voire par la route via les transports publics. Faut-il encore le rappeler, les retombées économiques liées aux activités touristiques sont majeures pour les finances cantonales et de nombreuses communes touristiques. Les lignes de Buchard Voyages confirment notamment l’intérêt pour des destinations spécifiques. Ces offres pourront à terme devenir abordables et s’étendre en parallèle de l’évolution technologique des avions.
  • A l’avenir, le développement de Sion permettra d’accueillir des infrastructures intéressantes pour les touristes et qui manquent actuellement. Un exemple concret : Sion sous les Etoiles et l’hébergement des artistes.
  • L’aéroport de Sion représente un lieu de formation. Des poly-mécaniciens, des apprentis, des aiguilleurs du ciel et d’autres métiers peuvent se développer à l’aéroport. Un centre de compétences importantes s’y trouve, avec sans doute d’autres innovations attendues.
  • L’aéroport de Sion incarne un point crucial pour le sauvetage. Nous le constatons : les demandes de sauvetage dans nos Alpes sont de plus en fréquentes et exigeantes. Il est essentiel d’avoir une base solide pour le maintien de ces activités de sauvetage.

mobilité

  1. Améliorer la cohabitation des composantes de la mobilité d’une ville
  2. Être conscient des enjeux des différents mode de déplacement
  3. Encourager les liaisons câblées entre les zones plaine-montagne
  4. Développer une meilleure desserte entre la gare, le Pôle Santé et le nord de la Ville

Améliorer la cohabitation des composantes de la mobilité d’une ville

En matière de mobilité, le PLR Sion poursuit deux objectifs. D’une part, il veut garantir l’accessibilité à la capitale du canton, tant pour la population active, que pour les clientes et les clients des commerces sédunois, ainsi que les amateurs de loisir et d’activités culturelles. D’autre part, le PLR s’engage pour améliorer la qualité de vie des sédunoises et sédunois. Dans un contexte où la population de la ville passe de 35’000 à 70'000 personnes durant la journée, miser exclusivement sur la voiture ne permet plus, en 2024, d’atteindre ces deux objectifs.

Un report d’une partie du trafic vers les transports publics et la mobilité douce est inévitable, faute de quoi les routes congestionnées pour accéder au centre-ville deviendront une constante. De plus une telle abondance de véhicules dégradera la qualité de vie de ses habitantes et habitants. Le PLR soutient un développement harmonieux des différents modes de transports. L’élargissement de l’offre en transports publics, moyennant un renforcement des fréquences, le développement des infrastructures cyclistes et piétonnes revêtent une importance prioritaire. Faciliter un report de certains trajets de la voiture vers les transports publics et la mobilité douce permet, en effet, de libérer des capacités sur les routes pour les personnes dépendantes de la voiture, en ville, vers la ville ou au sortir de celle-ci.

Être conscient des enjeux des différents mode de déplacement

En tant que parti attaché de la responsabilité individuelle, le PLR souhaite que chacun apporte sa contribution pour maintenir l’accessibilité de notre ville et y améliorer la qualité de vie. Dans le domaine de la mobilité, comme ailleurs, les changements d’habitudes prennent du temps, on le sait, mais ils sont nécessaires pour le bien-être commun et futur. Le PLR Sion soutient une mobilité douce et collective, tout en n’oubliant pas les personnes dépendantes de leur véhicule privé :  

  • La ville doit rester accessible au transport individuel motorisé (TIM). Afin d’améliorer le confort des usagers, le stationnement souterrain ou en silo est préféré au stationnement de surface (réchauffement climatique).
  • Le réseau de pistes cyclables est agrandi et sa qualité améliorée. Là où la configuration le permet, le trafic cycliste est séparé du TIM, afin d’améliorer la sécurité des cyclistes (sur l’exemple de la passerelle vers le Pôle Santé). L’offre de stationnement vélo est développée afin de suivre la demande. Il y a encore du travail.
  • Le réseau de transports publics (TP) doit continuer à être développé. Cela vaut tout particulièrement pour les fréquences, un élément essentiel pour que le recours aux TP devienne un réflexe. Là où l’espace le permet, des voies bus doivent être aménagées afin de renforcer l’attractivité des TP. Les TP doivent impérativement devenir encore plus efficients.
  • Le réseau de mobilité piétonne est amélioré, avec des itinéraires directs, sûrs et de qualité (ex. passerelle vers le Pôle Santé, future liaison Ronquoz - Cour de Gare).
  • La desserte entre la gare et le pôle santé devra encore être renforcé. L’amélioration des cadences doit être portée sur l’ensemble des lignes.
  • Développer l’interaction du concept connu des parkings de « captage » des entrées en ville, parking aux Potences, voire un silo sur le grand ilot vis-à-vis station Migrol (rue de Lausanne), parking tennis de Valère, voire aussi en silo, avec une correspondance de petits bus électriques de 20 personnes, rotations maximums toutes les 10 minutes avec une voie en site propre. Ces véhicules devraient être autonomes (sans chauffeurs)  

Encourager les liaisons câblées entre les zones plaine-montagne

Pour relier la plaine et la montagne, nous pouvons ordinairement prendre notre voiture ou un bus postal. D’autres formes de déplacements câblés existent en Valais, comme, par exemple, les liaisons Vercorin-Chalais ou Riddes-Isérables. Avec l’augmentation de l’insécurité de certaines routes de montagne, les accès se compliquent sur plusieurs tronçons. Ainsi, plusieurs projets régionaux de liaisons câblées sont en discussion : Nendaz-Châteauneuf, Bramois-Nax. L’objectif de réduction des émissions de CO2 entre dans la réflexion de ces projets. Cependant, ce mode de déplacement implique de nombreuses procédures et étapes dans le processus d’obtention des autorisations. Le PLR porte un regard positif vers cette volonté de concilier la plaine et la montagne par une liaison câblée. Le développement d’un tourisme 4 saisons sera favorisé grâce à de telles réalisations.

Enfin, certains quartiers pourront être valorisés de manière plus profitable, afin d’accueillir les nouveaux résidents qui souhaitent s’installer sur les hauteurs, dans un environnement bucolique.

Développer une meilleure desserte entre la gare, le Pôle Santé et le nord de la Ville

Actuellement, la cadence des transports entre la gare et le nouvel hôpital n’est pas suffisante. Avec le développement du Pôle Santé, il est nécessaire d’augmenter la fréquence des lignes sur ce tracé. D’autre part, les déplacements en transports publics du sud de la ville vers le nord ne sont pas satisfaisants. Le PLR souhaite ainsi une augmentation des correspondances sur ces deux lignes, importantes pour la population.

Territoire & environnement

  1. Concilier le vert, le bleu et le gris
  2. Encourager des projets porteurs sur le long terme
  3. Inciter à la consommation locale
  4. Encourager le développement collaboratif des quartiers
  5. Renforcer les collaborations intercommunales

Concilier le vert, le bleu et le gris

La ville de Sion fait face à une croissance importante sur un territoire plutôt restreint de 35 km2. L’aménagement de ce dernier est un enjeu important afin de gérer ce développement de façon harmonieuse. Il s’agit de préserver notre environnement et notre qualité de vie en conservant un maximum d’espaces verts ainsi que de zones de détente et d’activités sportives.

Il faut donc éviter un mitage trop important du territoire, et densifier partout où cela est possible, notamment en pleine ville, par exemple en surélevant des bâtiments existants, afin de préserver les côteaux sensibles en tant que paysages identitaires de grande qualité : viticoles sur l’Adret, et arboricoles du côté de l’ubac (Salins, les Agettes).

Encourager des projets novateurs sur le long terme

Le PLR Sion soutient plusieurs projets portés par la Ville, notamment la création du nouveau quartier de Ronquoz 21, un projet fort et ambitieux. Aujourd'hui à vocation essentiellement industrielle, cette zone située au sud de la gare va devenir au fil des prochaines années un quartier mixte, avec des logements, des bureaux, des commerces, des équipements et de nombreux espaces publics verdoyants. Le thème de la mobilité, déjà abordée plus haut, fait aussi partie intégrante de la problématique environnementale.

Le PLR soutient également le projet ACCLIMATASION. La Ville de Sion, en partenariat avec la Fondation pour le développement durable des régions de montagne, a été choisie pour mener à bien ce projet lié à l'adaptation des villes au changement climatique et s'engage pour la réalisation d'aménagements urbains qui donnent la priorité à la végétation et au cycle de l'eau. Objectif ? Diminuer la chaleur, favoriser la biodiversité et limiter les risques d'inondation.

Pour soutenir les démarches privées, la Ville a également édité un petit guide des aménagements extérieurs à l’usage des particuliers, qui présente 16 fiches de recommandations pour des actions sur fonds privés en faveur de la biodiversité et de l’amélioration du climat en ville (végétalisation des toitures, choix des haies et des arbres plantés, etc.).

D’autres projets, tels que le plan climat ou le plan canopée, permettent également d’intégrer une réflexion environnementale dans le développement territoriale. Le PLR encourage fortement cette démarche opérée par la ville et les communes avoisinantes.

En revanche, il est essentiel que le privé qui s’engage dans ce type de démarches écologiques ne soit pas freiné par des procédures administratives longues et fastidieuses

Inciter à la consommation locale

Un tiers du territoire communal est constitué de zones agricoles (prés, champs, vignes) que le PLR Sion entend bien conserver. Il s’engage à favoriser le maintien d’exploitations agricoles régionales afin d'inciter la population à privilégier les circuits courts et la consommation locale. Plusieurs enseignes offrent des produits locaux de qualité et notre groupe encourage les Sédunoises et les Sédunois à privilégier leur achat auprès de ces commerces.

Encourager le développement collaboratif des quartiers

La ville de Sion est constituée de nombreux quartiers. Il est important de connaître les attentes de la population. Or, les préoccupations peuvent diverger d’un secteur à l’autre. Le PLR soutient fortement la présence des élus dans les différents quartiers afin de faire remonter les préoccupations et les idées de leurs habitants. Les rencontres citoyennes représentent un exemple concret d’une démarche soutenue par notre groupe.

Le PLR soutient le Conseil municipal dans les démarches d’aménagements de nombreux nouveaux espaces publics dans les quartiers. Cette approche doit être intensifiée dans tous les quartiers et tous les villages. Ces lieux sont essentiels pour favoriser le mieux vivre-ensemble et la qualité de vie de nos quartiers et de nos villages.

Renforcer les collaborations intercommunales

Nous le constatons progressivement, plusieurs communes valaisannes connaissent des difficultés récurrentes : manque de candidats aux exécutifs, lourds investissements à réaliser, importants coûts d’entretien des infrastructures, etc. En réunissant les forces, de nombreuses problématiques peuvent être résolues, mais risquent également d’en créer d’autres.

Plusieurs projets de fusion ont récemment échoué en Valais. D’autres formes de collaborations entre les communes peuvent être envisagées, mais elles ne suffisent pas toujours. Une attention particulière doit être portée à certains départements (police, école, paroisse, administration, eau, transport, coûts, représentativité, etc).

Dans le cadre du projet de fusion prévu entre Sion et Mont-Noble, le PLR reste circonspect au vu de la configuration territoriale. Il demeure cependant convaincu qu’un projet global commun doit être envisagé avec les communes adjacentes, et cela passera par un renforcement des liens intercommunaux. Le périmètre communal devrait être repensé en collaboration avec les communes étroitement liées à la Ville de Sion. Les charges de centralité pèsent fortement sur les comptes de la Ville. De nombreuses interactions unissent la capitale avec plusieurs communes, et tisser un lien encore plus fort permettra de renforcer le développement de projets communs et de mutualiser les coûts.

formation & innovation

  1. Soutenir la formation tertiaire appliquée en faveur de la collectivité
  2. Encourager les actions entrepreneuriales

Soutenir tous les types de formation pour répondre aux défis futurs

Le PLR croit à un cercle vertueux où l’éducation, la formation et l’innovation favorisent le bien-être et la croissance économique. Le PLR veut agir pour contribuer à la diversité du tissu économique, permettant la création d’emplois à haute valeur ajoutée.

Grâce à l’arrivée des hautes écoles, la recherche se met au service des besoins du territoire. Ce lien est ainsi créé et doit se poursuivre dans plusieurs domaines (eau, énergie, transports, etc.). Le PLR Sion soutient massivement ces approches, notamment le programme Impulsion, le développement du Campus Energypolis ou les activités de la fondation the Ark. Notre groupe souhaite tisser un lien encore plus fort entre la Ville et ces institutions pour que ce secteur serve encore mieux les besoins plus globaux de la collectivité. Il a ainsi déposé un postulat pour étudier les possibilités de renforcer ce lien sous 2 axes:

  • Mise en place d'une plateforme d'échanges entre les écoles du degré tertiaire et la Ville de Sion.
  • Mise en place de bourses de recherche ou autre moyen de financement pour des projets de recherche, sur la base des préoccupations réelles rencontrées par la commune de Sion et sa population (via les rencontres citoyennes, outils en ligne, etc).

Faciliter les actions entrepreneuriales

Plusieurs entreprises peuvent se développer dans la région de Sion grâce à des conditions favorables. Les PME existantes et les indépendants doivent également pouvoir être soutenus par le politique dans le maintien et la croissance de leurs activités.

Le système de formation prépare les jeunes pour leur futur. Soutenir les offres de formation demeure donc la clé du succès et de la pérennité de notre tissu économique. L’arrivée de la fondation Energypolis, des hautes écoles spécialisées ou de l’EPFL apporte une plus-value exceptionnelle pour la formation de notre jeunesse, et dans des domaines essentiels pour notre bien-être. Le canton du Valais et la Ville ont réussi à collaborer pour apporter de belles perspectives aux futures générations. Le PLR a fortement soutenu l’accès aux formations supérieures aux jeunes (apprentis et écoliers) ainsi qu’aux chercheurs. Grâce à ce soutien, des start-ups et des PME ont pu trouver des espaces pour développer leurs idées, et plusieurs d’entre-elles récoltent progressivement leurs fruits. Des exemples comme H55, Urbio SA, WhattanyWhere, Mobyfly, DePoly SA témoignent d’une envie de se développer à Sion.

La formation des apprentis est essentielle au développement des compétences dans les entreprises. Le PLR encourage fortement les entreprises à miser sur la relève en offrant des places d’apprentissage dans leur structure. La pratique d’un métier est valorisante et les passerelles actuelles permettent de se former continuellement dans son activité professionnelle. Pour favoriser l’engagement d’apprentis-es, Le PLR veut proposer un avantage, comme une déduction fiscale spécifique, pour les entreprises qui engagent des apparentis.es, cela en fonction du coût des charges globales générées par cet engagement.

énergie

  1. Soutenir une politique d’efficience énergétique
  2. Encourager la rénovation du bâti et les mesures d’indépendance énergétique
  3. Améliorer la gestion de l’eau

Soutenir une politique d’efficience énergétique

La politique énergétique de la ville de Sion demeure très dynamique. Des décisions qui ont été prise depuis un plusieurs années permettent d’asseoir une situation saine au niveau du portefeuille énergétique. La Ville possède en effet des participations dans des sociétés de production d’énergie électrique (ELSA, LMSA, KWM SA, etc) qui permettent de générer des revenus pour la Commune.

Le chauffage à distance initié en 2016 permettra à terme de chauffer 10’000 ménages en valorisant l’énergie produit par la combustion d’ordures ménagères. Le PLR soutient le développement de ce système optimisé qui remplace progressivement les énergies fossiles. Une autre énergie pourra être mieux exploitée à l’avenir, même si l’investissement initial reste important : la géothermie. En respectant un dimensionnement adapté des infrastructures, la chaleur du sol pourra également permettre de réduire notre dépendance aux énergies fossiles.

Avec le plan directeur des énergies, et en partenariat avec des sociétés régionales, il est essentiel d’assurer, de soutenir et d’accompagner les entreprises et les privés dans cette transition énergétique. Dans ce sens, le PLR a réussi à augmenter les aides financières pour les audits PEIK en faveur des entreprises.

Encourager la rénovation du bâti et les mesures d’indépendance énergétique

Au niveau des rénovations des bâtiments, des subventions complémentaires qui se calent sur le programme du canton, permettent de soutenir la transition énergétique. Le groupe PLR a déposé une résolution ainsi que plusieurs amendements budgétaires pour soutenir davantage de mesures qui visent à une réduction des charges de consommation et à plus d’autonomie énergétique. Grâce à ces interventions, les entreprises peuvent accéder à des soutiens financiers pour contenir leur consommation d’énergie.

Améliorer la gestion de l’eau

Dans le domaine de l’eau, nous nous apercevons au fil des années que cette ressource doit être encore mieux valorisée et protégée. Le Valais est qualifié de château d’eau au cœur des Alpes. Pourtant, nous constatons que durant certains étés l’approvisionnement en or bleu peut être délicat. La Ville de Sion a entrepris une stratégie dans un projet qui vise à relier Sierre et Sion, et à valoriser notamment les eaux de St-Martin ou du Cône de Thyon. Afin de pallier certains besoins dans l’irrigation, des mesures pourront être prises dans l’utilisation durable de cette ressource :

  • Contenir l’eau de pluie pour l’irrigation des espaces publics
  • Soutenir les particuliers pour récolter l’eau de pluie

L’eau et l’énergie sont des thèmes primordiaux aux yeux du PLR. Dans le projet ACCLIMATASION, des actions sont intégrées. Nous devons être conscients des enjeux futurs vis-à-vis de l’approvisionnement de nos ressources, et faire des efforts quant à notre mode de consommation. Cependant, il est indéniable qu’une gestion améliorée doit être mise en place et que des investissements sur des projets adaptés doivent être poursuivis pour augmenter notre autonomie.

Les concessions sur les droits d’eau arriveront à échéance d’ici 20 ans. Une partie d’entre-elles pourraient revenir au canton du Valais et impacter ainsi les finances de la Ville. Des possibilités existent selon les législations prévues. Des investissements devront être entrepris par les communes concédantes et conduiront à des discussions avec l’Etat du Valais en fonction de la rentabilité. Sion devra être proactive dans l’approche à ces questions, car elles seront déterminantes pour notre avenir.

Finances & fiscalité

  1. Maintenir une politique d’investissement raisonnable
  2. Garder l’attractivité fiscale de Sion
  3. Optimiser les services administratifs

Maintenir une politique d’investissements maitrisé

Des finances saines conditionnent la marge de manœuvre d’une collectivité publique. Les comptes de la Ville se montrent toujours bien maîtrisés pour offrir un niveau d’investissements intéressant. Sion se hisse fréquemment sur le podium d’un comparatif de la gestion des finances des villes suisses établi par l’IDHEAP. Celui-ci relevait également une politique d’investissements ambitieuse.

Grâce à cette bonne gestion, des projets peuvent être initiés, comme une nouvelle salle de spectacle, un nouveau quartier durable, un nouveau pôle culturel, un soutien accru à l’innovation ou le déploiement du chauffage à distance depuis L’UTO, et plus tard le projet de chauffage à distance depuis le Pôle musical (central à pellets).

Garder l’attractivité fiscale de Sion

Le PLR a toujours encouragé une bonne maîtrise des charges et souhaite poursuivre ce travail en gardant comme objectif de maintenir son attractivité fiscale. Sion est en effet une des communes les plus intéressantes du canton au niveau fiscal. La productivité par habitant reste très faible en Valais et à Sion aussi, vis-à-vis de la majorité des régions suisses. Ce constat doit être pris en considération dans la péréquation financière.  Nous devons en être conscients. Il est ainsi nécessaire d’offrir des conditions-cadres de qualité pour attirer des entreprises et des familles. D’autre part, certains de ces nouveaux contribuables pourraient être ouverts à investir dans des projets de la commune, vu la qualité de vie et la convivialité de la ville. En effet, il arrive parfois que ce genre de contribuables soient réceptifs à participer financièrement à certaines infrastructures au service de la collectivité sédunoise. Cette démarche serait soutenue par le groupe PLR Sion.

Faciliter la vie administrative des Sédunoises et des Sédunois

La bonne gestion financière ne suffit certainement pas pour les années à venir. Plusieurs révisions vont voir le jour progressivement et sont en discussion (imposition individuelle, abolition de la déduction des travaux de rénovations, etc). Des questions sont cependant soulevées par le PLR Sion :

  • L’augmentation des effectifs est importante, nous le voyons budget après budget. Des moyens pour optimiser certains services à la population permettraient de maîtriser les charges de personnel à un niveau correspondant au développement de la Ville. Le PLR a proposé un amendement au budget afin d’utiliser davantage d’outils digitaux dans les services communaux et de gagner en efficience et en qualité de service pour le citoyen. Ce sujet fera l’objet d’un postulat d’ici la prochaine législature.
  • La disponibilité de l’administration est un élément clé du service à la population, Il s’agit, d’une part, de développer les possibilités pour les particuliers et les entreprises d’effectuer toutes les démarches administratives en ligne. D’autre part, il convient de garder des services facilement accessibles et à des horaires élargis pour faciliter la relation bureaucratique entre la population sédunoise et son administration.

santé

  1. Favoriser l’accès aux soins
  2. Créer une Maison de la Santé

Favoriser l’accès aux soins

Le système de santé sur le territoire communal offre un accès multiple de soins à la population. Des généralistes et des spécialistes exercent leurs professions pour le bien de tous. Avec la croissance démographique et l’augmentation de la demande en soins, il devient cependant de plus en plus difficile de prendre des rendez-vous dans des délais acceptables. Les urgences de l’Hôpital de Sion font également face à une pression constante de la demande pour des cas du quotidien. Des structures, comme le Forum ou la Clinique de Valère, soulagent fortement la situation, mais ne parviennent plus à accepter de nouveaux patients.

Les besoins en termes de santé doivent répondre aux attentes des familles. Certaines d’entre elles peinent à trouver des médecins traitants sans se rendre directement à l’Hôpital. Une politique en faveur des familles est encouragée par le PLR.

Créer une Maison de la Santé

Dans ce contexte, il est impératif que la Ville puisse offrir davantage de services médicaux de première nécessité à sa population. Fort de ce constat, le groupe PLR a déposé un postulat pour demander la création d’une Maison de la Santé, texte qui a été accepté par le législatif en février 2024. Pour tenter d’améliorer les soins de proximité, La Municipalité se donne jusqu’à la fin de l’année pour esquisser un projet collaboratif privé-public et de le présenter au Conseil général début 2025. Les besoins seront identifiés, afin de mettre à disposition de notre population une offre de prestations plus dense et plus coordonnée. Cet établissement permettra d’attirer des praticiens expérimentés et de former la relève pour les années à venir.

Enfin, ce projet de Maison de la Santé s’étend également à des réflexions liées au vieillissement de notre communauté. Le système de soins à domicile ou l’alternative à des EMS doivent également être au centre des préoccupations. Divers modèles pourront être mis en place en vue d’offrir aux aînés de bonnes conditions de soins et de lieux de vie.

Tourisme

  1. Faciliter l’expérience des touristes
  2. Dynamiser et améliorer l’offre touristique

Faire de Sion une étape touristique reconnue

La ville de Sion offre déjà plusieurs types d’activités touristiques. Le touriste qui arrive à Sion peut découvrir la capitale sous différentes facettes (terroirs, vignobles, archéologie, musées, sports, etc). Cependant, le nombre d’animations et les recettes sont stagnantes. Nous proposons aux touristes principalement des événements autour de l’histoire de Sion, mais il faut essayer d’être plus novateur et plus ludique dans nos offres. Le déplacement de l’office du tourisme permettra d’être plus proche des visiteurs. Le marché de Sion est bien implanté et représente une belle réussite. Il permet un bel engouement les vendredis et notamment à Pâques. Il est aujourd’hui un must qui dépasse les frontières communales, voire cantonales, et le PLR remercie tous les initiateurs privés.

Dynamiser et améliorer l’offre touristique

Plusieurs actions montrent un bon dynamisme autour des produits du terroir, notamment le Wine Bus. L’expérience autour Sion devrait toutefois être renforcée. Le PLR aborde les pistes de réflexion suivantes :

  • Augmentation de l’offre au niveau de l’hébergement (ouverture d’hôtels et de chambres d’hôtes).
  • Des offres « tout en un » pour toute la famille, avec offres à choix comprenant :  hébergement hôtelier ou chambre d’hôte, visites culturelles, visites découvertes, repas, œnotourisme, agrotourisme, déplacements multimodaux, etc.
  • Une offre de découverte de la faune et de la flore régionale, parcs, zones protégées, et des efforts que la ville fait dans le sens de l’écologie, des énergies renouvelables, et des enjeux climatiques.
  • Visite et immersion dans les pôles universitaires et de recherches de la capitale et de ses antennes des grandes universités suisses.
  • Offres et activités culturelles mieux mises en avant sur les atouts de la ville, avec balades gourmandes et offres de gastronomie urbaine.
  • Visites immersives avec utilisation de la réalité augmentée pour se replonger dans le passé, au cours des 3 derniers millénaires du site historique de Sion.
  • Sortir du mode uniquement histoire, terroir et vin, et montrer les facettes multiples et avancées sur le plan du développement du territoire, des sciences, de la recherche, du climat, et des synergies plaine-montagne comme atout touristique à part entière.
  • Centralisation des offres avec partenariat entre l’office du tourisme de Sion et les partenaires de moyenne montagne.
  • Valorisation des produits du terroir avec un nouveau projet.
  • Valorisation des bisses.
  • Mise en valeur du vignoble et des terrasses.
  • Implication des entreprises et des producteurs locaux dans le développement des offres.
  • Visite de la ville et de son agglomération avec des moyens de transports multimodaux (vélos, train, car, bus, promenade à pied, en trottinette, avec le petit-train, etc.).

Culture vivante

  1. Soutenir la formation musicale et le Pôle Musique
  2. Encourager les activités des associations culturelles
  3. Préserver le patrimoine culturel
  4. Soutenir les métiers de l'art et de la création

Poursuivre la vocation musicale de la ville

La musique à Sion est omniprésente. La formation dans ce domaine est reconnue. Grâce à l’éclosion du Pôle Musique, les étudiants pourront être formés par des virtuoses. 5 entités musicales y seront regroupées.  

La pratique de la musique est intimement liée à la vie culturelle sédunoise : Festival de Sion (ex. Tibor Varga), Festival international de l’orgue ancien de Valère, Harmonie municipale, fanfares, chorales, Maîtrise de la cathédrale, pôle musique, groupes de musiques, le Port franc, Ouverture-opéra, les Riches Heures de Valère, etc..

La musique de variétés, notamment Sion sous les Etoiles, connaît un succès grandissant, sur lequel il convient de capitaliser.

La Ferme-Asile (spécialisée dans l’art contemporain et la musique) a su se forger une place dans le paysage culturel suisse romand.

Encourager les activités des associations culturelles

Les arts de la scène (Le SPOT en particulier) ne sont pas en reste et proposent une programmation éclectique et contemporaine qui fait la part belle au théâtre, à la danse et au cirque.

La nouvelle salle NODA proposera enfin une infrastructure performante et offrira dès 2025 une saison musicale de niveau national.

Le PLR souhaite favoriser l’accès à la culture et s’implique dans les structures exécutives des associations culturelles. Il est conscient de l’importance du rôle joué par les associations culturelles de Sion, de ses quartiers et de ses villages. Le PLR encourage fortement leurs activités et souhaite que la ville facilite la mise en place d’événements qui mettent en valeur notre capitale.

Préserver le patrimoine culturel

La culture est le moteur de la vitalité urbaine et le ciment, l’ADN de Sion. L’identité sédunoise est intimement liée à son riche patrimoine culturel faisant rayonner la ville bien au-delà de ses frontières, et qui assoit sa position de capitale cantonale ainsi que son attractivité.

Couronnée par ses emblématiques châteaux des collines de Sion (Valère, Tourbillon, Vidomnat, Majorie), l’identité visuelle de Sion est indissociable de son patrimoine culturel. Plus ancienne ville de Suisse avec 11'000 ans d’histoire, un patrimoine culturel unique peut être associé à chaque période historique. Ce patrimoine qu’il s’agit de préréserver, d’animer et de mettre en valeur. Quelques exemples :

  • La préhistoire : Véritables chefs-d’œuvre de l’art préhistorique alpin, les stèles néolithiques de Sion jouissent d’une renommée internationale. Certaines ont été découvertes dans les années soixante et septante à la rue du Petit-Chasseur, d’autres beaucoup plus récemment lors de fouilles à Don Bosco et au chemin des Amandiers.
  • L'Antiquité : Notons l’arrivée des romains qui baptisèrent la Ville Sedunum, comme l’atteste la présence des bains romains sous l’église de St-Théodule.
  • Le Moyen Âge : Sion dispose à ce niveau d’un patrimoine de niveau international (collections des musées à Valère, trésor du Chapitre, plus ancien orgue jouable au monde à Valère, Cathédrale de Sion, Eglise St-Théodule, Tour des sorciers, Château de Montorge, etc). En particulier la Basilique de Valère qui a connu une activité ininterrompue depuis près de mille ans, sans révolution, incendie ou autres, renferme d’innombrables trésors dont les sédunois n’ont pas suffisamment conscience.
  • Les Temps modernes et l’époque contemporaine : Par exemple, le couvent des Capucins, restauré et agrandi entre 1962 et 1968 par le célèbre architecte vénitien Mirco Ravanne est classé au patrimoine national.

La Ville et la Bourgeoisie jouent un rôle déterminant dans la sauvegarde de ce patrimoine unique. S’y ajoutent les associations (Sedunum Nostrum, Sion Tourisme, Amis de Valère, etc) qui s’emploient à faire vivre et rayonner ce patrimoine.

Le PLR, également bien présent dans les structures existantes, souhaite faire rayonner et préserver ce patrimoine unique, source d’attractivité (tourisme culturel) et de bonheur, car le cadre de vie et son histoire y contribuent !

Soutenir les métiers de l'art et de la création

Les activités culturelles et la création sont soutenues par la Ville. Une nouvelle politique culturelle a été présentée au Conseil général et, sur un plan politique, le PLR soutient la création d’un service de la culture. Les associations peuvent aussi profiter du soutien matériel fourni par la Voirie (environ CHF 1.5 millions de prestations aux manifestations notamment culturelles). En restaurant le patrimoine, les pouvoirs publics permettent le maintien d’un savoir-faire artisanal via des PME locales.

Nos candidats

conseil municipal

Votation du 13.10 - liste n°1
Le PLR Sion vous propose 6 candidats de grande valeur à l’exécutif de notre ville: trois femmes et trois hommes qualifiés et motivés!
Raphaël Marclay
Désirée Monnier-Mayor
Sarah Sabatier Alder
Christelle Sierro Fardel
Thierry Stalder
Philippe Varone
Découvrir les candidats

Conseil bourgeoisial

Votation du 13.10
Compétence et disponibilité: le PLR Sion vous propose 2 femmes et 2 hommes de grande qualité au Conseil bourgeoisial!
Nathalie Allet Coudray
Christine Bourban Carthoblaz
Raphaël Chevrier
Jean Loretan
Découvrir les candidats

Conseil Général

Votation du 10.11 - liste n°1
Ce ne sont pas moins de 24 candidats qui sont prêts à s’engager avec passion au législatif de notre cité!
1. Samy Abou El Ainin
2. Sacha Beytrison
3. Nicolas Bosi
4. Raphaël Chevrier
5. Ludovic Crisostomo
6. Patrick Dähler
7. Romain Délèze
8. Blaise Deppierraz
9. Artémis Eggel
10. Nicolas Emery
11. Lionel Gapany
12. Noémie Kuchler-Mayor
13. Raphaëlle Marty-Terrettaz
14. François Meyer    
15. Désirée Monnier-Mayor
16. Luis Neves   
17. Dylan Pinto    
18. Nilson Pinto  
19. Yann Ruff
20. Nicolas Sabino  
21. Christelle Sierro Fardel 
22. Guillaume Stalder  
23. Thierry Stalder
24. Rachel Torrent
Découvrir les candidats

vice-juge

Votation du 13.10
Nous présentons notre candidat, Luis NEVES au poste de vice-juge.

Formulaire de contact

Merci pour votre message!
Une erreur est survenue, veuillez réessayer...

Des idées,
des questions,
des suggestions?